top of page
  • Photo du rédacteurFlamine Deschamps

La Edtech ou comment révolutionner le marché de l'éducation.


L'Edtech, littéralement Innovation et technologie liée à l'Éducation, concentre notamment les plateformes d'e-learning, formations gamifiées ou encore services connexes (authenticité des certifications). L'edtech s'adresse autant aux entreprises qu'aux écoles. Focus sur ces technologies qui pourraient bien faciliter notre apprentissage et révolutionner notre quotidien en matière d'éducation et d'enseignement.

 

L'edtech, un marché encore très jeune

Le marché de l'e-learning prend ses origines en 2000, et existe tel qu’on le connaît depuis 2013 avec les premières vraies plateformes d’apprentissages en ligne (360Learning, Digiforma). C’est un marché qui devrait atteindre 325 Md d’€ dans le monde en 2025 et qui croît de 8% par an en moyenne depuis la fin du Covid. Un pic de croissance a été observé pendant cette période : en 2020, la demande de solutions d’e-learning a augmenté de 400%. A eux seuls, l’Europe et les Etats-Unis représentent 70% de ce marché, et selon les études de Brandon Hall, le e-learning peut réduire de 50 à 60% le temps d’apprentissage des employés par rapport à un cadre d’apprentissage traditionnel.

Les entreprises utilisent aujourd’hui principalement des plateformes d’e-learning, à l’image d’IBM qui a économisé 200M € en implémentant des stratégies d’apprentissages digitales dans le processus de formation de ses salariés.



 

Une concurrence accrue et des failles importantes

L'offre des plateformes de formation est aujourd'hui assez large. Cependant, la majorité d'entre elles rencontrent des problématiques importantes : isolement dans la formation, compétences parfois limitées des formateurs et perte des apprenants une fois leur parcours de formation terminé. Ce marché connaît également une explosion de l'offre. Tirer son épingle du jeu n'est pas une tâche aisée.


Pourtant, nous le savons, 80% des métiers de 2030 n'existent pas encore, et parmi eux 30% exerceront en freelance. Sans formation continue, les compétences acquises au cours du parcours scolaire deviennent vite obsolètes et il est indispensable de rester compétent.

Dans le même temps, l’apparition des dispositifs CPF, DPC ou OPCO a favorisé la fraude à la formation qui n’a jamais été aussi importante aujourd’hui. Il est donc urgent de résoudre ce problème afin d’éviter que les compétences validées en ligne perdent en crédibilité. La blockchain pourrait faire partie des solutions permettant de garantir l’authenticité des certificats et des données d’apprentissage qui y sont liées.


 

Financement public et attentes des investisseurs

L’État a également une forte volonté d’investir et de développer le secteur de l’Edtech : une edtech française sur deux reçoit des subventions publiques au cours de son développement.

Cette croissance du secteur est néanmoins à mettre en perspective avec les tendances du marché du capital risque.

Le secteur connaît un ralentissement depuis plusieurs mois, notamment sur les levées de fonds en stade de pre-seed et de seed. Les investisseurs deviennent plus frileux sur ces stades d'investissements et préfèrent entrer en Série A.

Les financements publics permettent un bon démarrage, mais les attentes des investisseurs reposent sur la commercialisation : s'implanter dans l’éducation n’est pas chose simple. Être intégré dans les entreprises non plus. Ils attendent donc une stratégie de vente éprouvée et plusieurs contrats signés.

De plus, marquer une vraie différenciation sur ce marché devient de plus en plus difficile. Ce sont donc sur des marchés annexes comme la garantie de l’authenticité des certificats que les investisseurs attendent des nouvelles entreprises. Au sein de The Moon Venture, la Edtech fait partie des sujets de prédilections mis en avant par nos investisseurs, mais c’est également une thématique sur laquelle ils souhaitent une vraie barrière à l’entrée.

 

Auteur: Flamine Deschamps, responsable analyse et sourcing chez The Moon Venture.


 

Vous êtes fondateur d'une startup en amorçage et souhaitez lever des fonds ?



Comentarios


bottom of page